SYNDROME WEINSTEIN


le syndrome WEINSTEIN
La parole se libère, certes, et c’est un progrès important mais le phénomène complémentaire au moins aussi important : cette parole devient crédible, elle est entendue.
Pourquoi ? Parce que les moyens de sa libération existent ? L’Internet, les réseaux sociaux, certes.
Mais aussi parce que dans la société de l’information les comportements qui consistent à prendre le pouvoir sur l’autre ne sont plus en cohérence avec les exigences de ce temps. En effet dans cette société créatrice d’inconnu, nous avons besoin de l’intelligence de tous pour créer, collectivement, des solutions pertinentes. L’intelligence collective, pour s’exprimer, a besoin d’esprits libres, de personnes en état de co-construire ensemble, se faisant confiance, accordant du sens à la parole de l’autre.
La puissance créatrice du groupe ne peut pas s’exprimer dans un environnement contraint par le pouvoir vertical de quelques un. Dans cette nouvelle société ces prises de pouvoir deviennent « hors jeu » !
Il reste encore beaucoup de scories de la société précédentes, qui perdurent, mais plus nous allons avancer dans l’avènement de cette société nouvelle, plus les nouveaux comportements pertinents deviendront évidents et plus ils ringardiseront ces « hors jeux ».